Editorial

 Je dis « Oui »…et j’avance sans peur !

 A la fin du mois d’août arrivent les crocus, signe de la fin de l’été, signe avant-coureur de la rentrée. Pour notre paroisse, cette année, la rentrée semble apporter plus d’incertitudes que d’habitude, avec les départs de nos pères Denis et Vincent, dont nous n’imaginions pas qu’un jour ils pourraient nous quitter, avec l’arrivée d’une nouvelle paroisse, avec le changement d’équipe paroissiale.

Cette rentrée 2014 est faite de changement d’habitudes mais c’est finalement une rentrée normale, car, si nous nous souvenons bien, il en est ainsi à chaque année.

Il y a un fil rouge dans la Bible pour toute chose nouvelle : c’est de se jeter à l’eau avec confiance, car c’est au moment où nous le faisons que nous nous apercevrons que nous savons nager. L’Évangile est rempli de ces gestes de confiance. Lorsque Jésus dit au paralysé « lève-toi et marche ! », il faudra que le paralysé se lève, pour qu’accomplissant la parole de Jésus, il s’aperçoive qu’elle agit, qu’il est guéri.

Jamais dans les Évangiles nous ne voyons d’essais, de répétitions. Il en est ainsi pour la vie de notre paroisse et nos vies intérieures. C’est en avançant au large que nous découvrirons qu’il nous est possible de suivre le Christ là où il nous emmène.

Et puis n’ayons pas peur des changements, même s’ils semblent très conséquents. Pour les vivre sereinement nous savons qu’il nous faut nous appuyer sur le Christ, même s’il nous emmène là où nous avons peur. Devant ces mutations, on peut agiter des idées, reprocher des choses à l’Eglise. La vraie, l’unique question est celle de notre lien à Dieu. Car je crois que la crainte qui peut me saisir est la peur de mon propre changement, de ne pas maîtriser ma vie. Or lorsque nous disons « oui » au Christ nous ne sommes plus seuls, il est là.

P Jean