Editorial

Être « rebaptisé » ?

Beaucoup d’adultes baptisés enfants, en redécouvrant la richesse et la joie de la foi en Jésus Christ, disent qu’ils auraient aimés être baptisés ou confirmés un peu plus vieux pour mieux profi­ter de la grâce de ce moment. Mais le baptême est donné une fois pour toute.

Alors comment faire puisque nous ne pouvons pas être «rebaptisé »… ?

En fait ce qu’expriment ces personnes, c’est le désir de vivre un renouvellement de manière cons­ciente et engagée dans leur foi et leur vie. Le Pape l’a bien compris et nous propose le jubilé de la Miséricorde pour ré-expérimenter la tendresse du Père pour chacun.

Les portes de la Miséricorde ont donc été ouvertes en grand pour notre diocèse en la cathédrale de Grenoble pour faire ensemble la démarche jubilaire qui nous replonge dans son Amour. Faire cet­te expérience provoque en nous un appel nous dit notre évêque : «L ‘Année de la Miséricorde et de l’Appel est une occasion de revisiter notre propre baptême, de rechoisir les moyens de la vic­toire. Dieu nous fait miséricorde et nous appelle à être témoins et apôtres de sa miséricorde. »

C’est pourquoi la paroisse se lance dans une dynamique nouvelle : expérimenter la Miséricorde non seulement avec les moyens qui nous ont déjà été donnés, mais aussi en nous laissant renouve­ler dans notre être de baptisé.

L’idée, qui existait déjà dans les premières communautés chrétiennes, est de revivre à travers le cheminement des catéchumènes notre propre initiation. C’est le moment pour nous de nous souve­nir que, nous aussi, nous avons été appelés, que nous le sommes encore aujourd’hui. Nous ne se­rons pas rebaptisés bien sûr, mais nous espérons bien que beaucoup feront l’expérience d’un re­nouvellement profond de leur baptême et de leur Alliance avec Dieu, Père, Fils et Saint Esprit.

Si vous avez compris que cet Appel vous concerne (et c’est bien le cas ;-)), rendez-vous page 3 pour les temps forts à venir, et les moyens concrets pour renouveler personnellement et ensemble notre baptême, le mettre en œuvre pour porter du fruit et que notre fruit demeure !

Père Benoît